Mots du dimanche


Dimanche 14 avril 2024 : 3ème dimanche de Pâques

Le quatrième dimanche de Pâques est celui de la Journée Mondiale de prière pour les vocations. Le Pape écrit chaque année un message à l’occasion de cette journée et rappelle fortement cette année qu’ “Écouter l’appel divin, c’est loin d’être un devoir imposé de l’extérieur, peut-être au nom d’un idéal religieux ; c’est au contraire la manière la plus sûre que nous ayons d’alimenter le désir de bonheur que nous portons en nous”. La lecture de l’évangile nous révèle trois attitudes du Bon Pasteur, que vos frères prêtres sont invités à imiter.

 

Le Bon Pasteur “donne sa vie pour ses brebis”. Au cours de l’ordination, ce don est manifesté par la prostration. Ce geste liturgique au cours duquel ceux qui reçoivent l’ordination sont allongés sur le sol, face contre terre, est accompagné de la litanie des saints. Quant au Pape François, il rend grâce pour “ceux qui ont accueilli l’appel au sacerdoce ordonné et qui se consacrent à l’annonce de l’Évangile et qui rompent leur vie, avec le Pain eucharistique, pour leurs frères, en semant l’espérance et en montrant à tous la beauté du Royaume de Dieu”.

 

Le Bon Pasteur “connaît [ses] brebis”. De là, une question : à quand remonte la dernière fois où vous qui pratiquez, vous avez invité un prêtre à vous rendre visite, même pour un café ou un verre d’eau ? Alors que nous sommes de moins en moins nombreux, nous ne pouvons pas vous rencontrer sans vous. Je vous invite aussi à laisser Jésus vous connaître, en vous exposant à sa Parole. Avec le Pape, je vous dis que Jésus : “respecte plus que tout autre notre liberté, il ne s’impose pas mais se propose : laissez-lui de l’espace et vous trouverez votre bonheur en le suivant et, s’il vous le demande, en vous donnant complètement à Lui”.

 

Le Bon Pasteur “[a] encore d’autres brebis, qui ne sont pas de cet enclos (...) elles écouteront ma voix”. D’où la nécessité pour les pasteurs de ne jamais se lasser d’être pour tous, et en particulier pour les plus éloignés de l’Église, la voix de Jésus qui rencontre, aime, pardonne, libère, console, guérit. 

 

Il faudrait plus de lignes pour être exhaustif, et mentionner, aux côtés des prêtres, les diacres, consacrés, religieux et religieuses, et les époux chrétiens qui se dépensent sans compter au service du Christ. En un mot : Merci !

 

Père Pierrick HARIVEL, vicaire

 Vivons l’amour de Jésus-Christ dans la joie !